Questions Fréquentes

Vous avez d’autres questions ? Contactez nous.

Il y en a beaucoup : faim, faiblesse, tremblements, anxiété, vue brouillée, troubles de la concentration, palpitations.
Mais aussi, nausées, étourdissements, difficulté à parler, confusion et somnolence.

Ils peuvent apparaître à partir de 0,7g/L ou pour certains en-dessous de 0,5g/L

Il y a de multiples possibilités. En voici quelques unes.
Et vous pouvez en retrouver plein d’autres dans notre rubrique Recettes.

  1. Céréale complète à Indice glycémique bas + fruits
    Ex : Porridge avec boulgour d’avoine + fruits
    Ou riz complet au lait végétal avec fruits
    Aucune matière grasse
  2. Une salade de fruits géante (5 fruits)
  3. Une patate douce écrasée avec de la banane et d’autres fruits en morceaux dessus

    Voici 5 idées de petits déjeuners bon pour votre diabète

Asseyez-vous et respirez calmement.

Si vous êtes en train de faire de l’exercice physique, arrêtez-vous. En voiture, garez-vous rapidement.
Contrôlez votre glycémie, vous ne devez pas être en-dessous de 0,7g/L.

Il est important d’absorber très rapidement des glucides à absorption rapide pour remonter la glycémie.
Prenez environ 15g de glucides. Au choix :

Mangez un à deux fruits (bananes, dattes, raisins, pommes, pêches, clémentines par exemple).
ou 1 briquette de jus de fruits (15cL)
ou 1 càs de miel ou de confiture

5 à 15 minutes plus tard, re-testez votre glycémie et si elle n’est pas suffisamment remontée, reprenez 15g de glucides.
Vous devriez être aux environs de 1g/L, ou à minimum 1,2-1,5g/l si vous reprenez votre sport.

Non, les études sont claires à ce sujet.

Les raisons sont multiples : haute dose de graisses saturées (49% des calories pour le lait de vache) qui contribuent directement à la résistance à l’insuline, et augmentent le taux de cholestérol circulant.

Les yaourts et fromages sont aussi extrêmement riches en graisses saturées.

Les protéines des laitages animaux occasionnent une surcharge de travail d’épuration par les reins et accélèrent la perte graduelle de fonction rénale. Il y a une acidification du terrain, et le corps va sacrifier des minéraux alcalins pour neutraliser cette acidité du sang.

Les protéines laitières contribuent à la perte minérale des substances précieuses pour la maman et le bébé (calcium, potassium, …).
Sur certains terrains, cette acidité va mener à de l’inflammation de bas grade, et peut générer eczéma ou peau enflammée, problématiques articulaires, fatigue, migraines, irritabilité…

Le sucre blanc (raffiné) doit être mis de côté.

Vous pouvez utiliser en petites quantités du sucre complet dans un gâteau, mais privilégiez le plus possible les sucres simples contenus dans les fruits et fruits secs ou encore dans les légumes sucrés.

Un gâteau peut être fabriqué avec une banane écrasée, de la compote, des dattes mixées, de la patate douce, des betteraves, carottes, etc…

Sinon, vous pouvez utiliser aussi du sucre de coco, de la réglisse dans une boisson s’il n’y a pas de contre-indication, des hydrolats pour parfumer une eau sans sirop. Un peu de miel ou de sirop d’agave sans excès.

Pensez toujours que l’alimentation est une symphonie, c’est donc au global qu’elle doit être ajustée pour donner des bénéfices.
A partir du moment où vous adoptez un réglage qui améliore votre sensibilité à l’insuline, vous restaurez une bonne tolérance aux glucides de qualité.

L’article complet sur le meilleur sucre pour votre diabète ici

IMPORTANT : Ce changement alimentaire étant très efficace, il est indispensable que vous soyez accompagné par votre médecin afin que les traitements que vous suivez soient ajustés au fur et à mesure de l’amélioration de votre terrain.

La sensibilité à l’insuline va s’améliorer rapidement, généralement sous quelques jours à quelques semaines, en fonction de votre état de santé de départ. Les traitements seront alors trop puissants ou trop dosés, avec un risque d’épisodes d’hypoglycémie. Votre médecin devra être tenu rapidement au courant pour pouvoir adapter vos médicaments ; établissez une relation étroite avec lui dans cette phase de transition et discutez en amont pour que cela se passe de la façon la plus confortable.  

Vous pouvez télécharger ici un courrier que je vous encourage à communiquer à votre médecin pour l’informer des changements que vous allez mettre en place et comment ils vont améliorer votre santé sur le court et le long terme.